http://laurapardini.fr/files/gimgs/th-200_TTIMG_20160212_120439.jpg
http://laurapardini.fr/files/gimgs/th-200_TTIMG_5906.jpg
http://laurapardini.fr/files/gimgs/th-200_TTIMG_5690.jpg

Mind-mapping #1
2015 - 2017
100 x 150 cm
dessin au feutre, stylo et crayon de couleur

Mind-mapping #1 est le premier dessin issu d’une série inspirée par l’histoire de la maison Winchester construite entre 1884 et 1922 à San José en Californie.

Cette demeure, construite pendant 38 ans, fût un projet de Sarah Winchester veuve de William Wirt Winchester lui-même le fils du fondateur des fameux fusils Winchester. Suite aux décès de sa fille nouveau-né et de son mari, elle fût convaincu d’être sous le joug d’une malédiction et fit appel à un voyant qui lui conseilla de construire une maison. Celle-ci accueillerai toutes les âmes des personnes tuées directement ou indirectement par sa famille, et donc par un fusil Winchester. Ainsi à partir de 1884 elle fit rénover et agrandir une ferme en suivant les plans qu’elle dessinait chaque nuit selon les conseils des esprits qui la hantaient et ce jusqu’à sa mort en 1922.

Loin d’être un plan exact de cette demeure, Mind-mapping #1 se veut, comme son nom l’indique, une carte mentale de mon propre esprit. Ici en l’occurrence le plan comporte deux série de pièces qui s’enchevêtrent sans jamais se croiser ; ni portes ni passages ne permettent d’aller de l’une à l’autre, seul des fenêtres laissent entrevoir l’existence d’autres pièces. La première série concerne des pièces qui ont une fonction en rapport avec notre vie publique, sociale, en d’autres termes notre rapport aux autres et au monde. La seconde concerne notre vie privée, intime, personnelle voire spirituelle.

Encore inachevé, ce dessin me suit depuis maintenant plus de deux ans et il se remplit en fonction de mes propres avancées dans ma vie personnelle. S’il tend vers le journal intime il n’est pour autant pas clairement lisible, chacun peut projeter son propre vécut dans ces murs.